Vidéo virale : plus de 500 entrepreneurs disent non au confinement – TVA Nouvelle

Vidéo virale : plus de 500 entrepreneurs disent non au confinement – TVA Nouvelle

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

TVA Nouvelles

Les conséquences désastreuses des restrictions sanitaires sont bien plus nombreuses que les bénéfices, clame un regroupement de plus de 500 entrepreneurs, commerçants, travailleurs autonomes qui accusent le gouvernement Legault de prendre ses décisions en vase-clos. 

 

«Le 25 septembre dernier, vous nous avez demandé de limiter nos contacts sociaux pendant 28 jours. Ensuite, vous nous avez mis en orange, après vous nous avez mis en rouge. Finalement, c’était un 2e confinement déguisé. Depuis le mois mars, les Québécois et les Québécoises ont fourni un effort considérable pour se plier aux mesures sanitaires, mais le confinement a fait mal, très mal. […] M. Legault, nos familles et nos PME du Québec vous disent plus jamais de confinement», est-il dit dans la vidéo du regroupement Entrepreneurs en action du Québec. 

 

Les images ont été partagées près de 5000 fois sur le réseau social. 

En entrevue au TVA Nouvelles de midi, Benoit Girouard qui ne se définit pas comme un complotiste considère que les décisions de Québec font très mal à une grande partie de la population. 

«Actuellement, les restaurants, les gyms, les commerces ne sont pas les lieux d’éclosion. La santé publique le confirme. On parle de 60% des éclosions qui seraient dans les écoles, et chez les grands employeurs», explique-t-il. 

«On n’est pas les lieux d’éclosion et pourtant on a été fermés! Ce qui se passe, c’est qu’on va avoir début janvier des centaines, voire un millier d’entreprises qui vont faire faillite! Et je ne vous parle même pas de toutes les crises qui sont autour de cela. Divorce, suicide, santé mentale, autant chez les parents que chez les enfants», plaide le porte-parole. 

«Je vous rappelle que le gouvernement Legault n’a même pas consulté l’Association des pédiatres lorsqu’il est venu le temps de ramener les enfants à la maison. Pour moi c’est la preuve que le gouvernement gouverne en vase clos», insiste-t-il. 

Moins de douze jours après avoir lancé un appel à la mobilisation, plus de 500 entrepreneurs et des travailleurs autonomes se sont joints à lui pour faire pression. 

«Ça suffit on est au bout de la corde», conclut-il.  

***Voyez son entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus. **

Source TVA NOUVELLE