Un confinement social – Journal de Québec

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde », disait Albert Camus. Aussi, en refusant d’admettre que leur stratégie pour ralentir le virus consiste à réduire le plus possible le capital social de notre collectivité, nos dirigeants donnent surtout l’impression de ne pas être conscients de ce qu’ils demandent aux gens.

0 commentaire

1 Québécois sur 3 est au bord de l’épuisement professionnel! – Les affaires

BLOGUE. Vous sentez-vous submergés par le travail? Stressés? Fatigués? Hum, ce n’est pas si étonnant que ça… C’est qu’au Québec 33% des travailleurs disent aujourd’hui qu’ils sont carrément au bord de l’épuisement professionnel, qu’ils le sont même davantage qu’ils ne l’ont jamais été depuis ces douze derniers mois. C’est du moins ce qui ressort d’un sondage du cabinet de recrutement Robert Half.

0 commentaire

Lorène Lenglart, Bam-Café, Capital-Nationale

Lorène Lenglart propriétaire de BAM Café - Brûlerie Bistro dans la Capital-Nationale. Le passage en zone rouge a vidé son bistro. Avec moins d'un an d'ouverture, elle a été fermée deux fois par le gouvernement Legault dans sa stratégie contre le virus. Résultat? Mise à pied des employés, perte financière, stress et anxiété, entreprise vide. Son message à François Legault? Réveillez-vous, vous faites du mal à toutes les entreprises par vos mesures. Ce n'est pas des prêts dont nous avons besoin, mais de travailler.

0 commentaire

Une perte de 794M$ en toute discrétion – Journal de Montréal

J’ai demandé à la direction d’Investissement Québec (IQ), laquelle est responsable de la gestion du Fonds du développement économique, de me donner la liste des placements qui ont été dévalués, notamment ceux visés par les 191,3 millions de « moins-value » et ceux visés par les 602 millions $ de « provisions pour pertes » ? Réponse d’Investissement Québec : « Malheureusement, il s’agit d’informations confidentielles », m’a-t-on répondu au sujet des 191 millions de dollars de « moins-value ».

0 commentaire

La Déclaration De Great Barrington

Que nous soyons de gauche ou de droite, et quel que soit notre pays d’origine, nous avons consacré nos carrières à la protection des populations. Les politiques actuelles de confinement produisent des effets désastreux sur la santé publique à court, moyen et long terme. Parmi les conséquences, on peut citer, entre autres, une baisse des taux de vaccination chez les enfants, une aggravation des cas de maladies cardio-vasculaires, une baisse des examens pour de possibles cancers ou encore une détérioration de la santé mentale en général. Cela va engendrer de grands excès de mortalité dans les années à venir, notamment dans la classe ouvrière et parmi les plus jeunes. Maintenir les écoliers en dehors de l’école est une grande injustice.

0 commentaire