Partage des données de la RAMQ avec les pharmaceutiques : un bioéthicien inquiet

Partage des données de la RAMQ avec les pharmaceutiques : un bioéthicien inquiet

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h

Rattrapage du 9 sept. 2020 : Moto et empreinte carbone, et partage de données

Bryn Williams-Jones dit que les données médicales de la population québécoise sont précieuses et qu’il faut être prudent avec leur utilisation.

« C’est un exemple de manque de compréhension [de la part du gouvernement] de la complexité de cette information et de sa pertinence pour la recherche et l’avancement des connaissances. » Le bioéthicien Bryn Williams-Jones n’est pas tendre à l’endroit du gouvernement Legault, qui veut inciter des compagnies pharmaceutiques à s’installer au Québec en leur proposant d’accéder aux données médicales de la population. Il craint que ces données, une fois vendues, répondent davantage aux aspirations économiques des géants pharmaceutiques qu’aux besoins des Québécois et Québécoises.

Source: Radio-Canada