Les enfants ne doivent pas être vaccinés pour le moment. – OMS

Les enfants ne doivent pas être vaccinés pour le moment. – OMS

  • Post category:Covid-19
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

14 MARS 2021

Le monde se trouve en plein cœur d’une pandémie de COVID-19. L’OMS et ses partenaires collaborent dans la riposte (suivre la pandémie, conseiller sur des interventions d’importance vitale, distribuer des médicaments essentiels à ceux qui en ont besoin). Ils travaillent dans l’urgence pour mettre au point et déployer des vaccins efficaces et sans risque.

Les vaccins sauvent des millions de vies chaque année. Ils agissent en entraînant et en préparant les défenses naturelles de l’organisme (le système immunitaire) pour leur permettre de reconnaître et de combattre les virus et bactéries ciblés par les vaccins. Une fois vacciné, si l’organisme se trouve ensuite exposé à ces agents pathogènes, il sera capable de les détruire immédiatement et de prévenir ainsi la maladie. 

Il existe plusieurs vaccins efficaces et sans risque qui empêchent les gens d’être gravement malades voire de mourir de la COVID-19. Ce n’est qu’un volet de la prise en charge de la COVID-19, outre les principales mesures préventives qui consistent à se tenir à un mètre de distance d’autres personnes, à tousser ou éternuer dans son coude, à se laver les mains fréquemment, à porter un masque, à éviter de rester dans des pièces mal ventilées ou à ouvrir une fenêtre. 

Au 14 mars 2021, l’OMS avait conclu que les vaccins ci-dessous contre la COVID-19 répondaient aux critères nécessaires d’efficacité et d’innocuité : 

Lisez les FAQ (en anglais) sur la procédure d’évaluation et d’homologation en situation d’urgence pour obtenir davantage d’informations sur l’évaluation par l’OMS de la qualité, de l’innocuité et de l’efficacité des vaccins anti-COVID-19. 

Certains organismes nationaux de réglementation ont évalué également d’autres vaccins anti-COVID-19 pouvant être utilisés dans leur pays. 

Prenez celui des vaccins qui vous est proposé en premier, même si vous avez déjà eu la COVID-19. Il est important de vous faire vacciner dès que possible, sans attendre, dès que ce sera votre tour. Les vaccins homologués contre la COVID-19 offrent une excellente protection contre le risque de tomber malade et de mourir de cette maladie, même si aucun vaccin ne peut offrir une protection intégrale. 

QUI DOIT SE FAIRE VACCINER 

Les vaccins contre la COVID-19 sont sans risque pour la plupart des personnes âgées de 18 ans et plus, y compris celles atteintes d’affections déjà existantes, de quelque nature qu’elles soient, notamment les maladies auto-immunes. Il peut s’agir d’hypertension, de diabète, d’asthme, de maladies respiratoires, hépatiques ou rénales ou encore d’affections chroniques stabilisées et contrôlées. 

Si les approvisionnements en vaccins sont limités dans votre zone, discutez de votre situation avec votre soignant si :

  • Votre système immunitaire est affaibli
  • Vous êtes enceinte (si vous allaitez déjà, vous devrez poursuivre après la vaccination)
  • Vous avez des antécédents de graves allergies, en particulier à un vaccin (ou à l’un des ingrédients du vaccin)
  • Vous êtes très fragile 

Les enfants ne doivent pas être vaccinés pour le moment. 

On ne dispose pas encore de suffisamment de données probantes sur l’utilisation de vaccins anti-COVID-19 chez les enfants pour recommander de vacciner les enfants contre la COVID-19. Comparées à celles des adultes, les maladies des enfants sont généralement plus bénignes. Il faut malgré tout continuer à administrer les vaccins de l’enfance. 

QUE DOIS-JE FAIRE ET À QUOI M’ATTENDRE APRÈS AVOIR ÉTÉ VACCINÉ(E) ?

Restez à l’endroit où l’on vous a vacciné(e) pendant au moins 15 minutes, pour le cas où vous auriez une réaction inhabituelle et pour permettre aux agents de santé de vous aider.

Vérifiez à quel moment vous devez revenir pour la seconde dose, si elle est nécessaire. La plupart des vaccins disponibles sont administrés en deux doses. Vérifiez auprès de votre soignant si vous avez besoin d’une seconde dose et à quel moment vous devrez la recevoir. Les secondes doses permettent de stimuler la réponse immunitaire et de renforcer le système immunitaire. 

Dans la plupart des cas, il est normal de ressentir des effets secondaires mineurs. Les effets secondaires courants d’une vaccination qui indiquent que l’organisme d’une personne renforce sa protection contre la COVID-19 sont les suivants :

  • Douleur dans le bras
  • Fièvre légère
  • Fatigue
  • Mal de tête
  • Douleurs musculaires ou articulaires

Contactez votre soignant si vous constatez une rougeur ou une sensibilité (douleur) au point d’injection qui s’accentue au bout de 24 heures ou si les effets secondaires ne disparaissent pas au bout de quelques jours. 

Si vous avez une violente réaction allergique immédiatement après l’injection d’une première dose de vaccin anti-COVID-19, vous ne devez pas recevoir de dose supplémentaire de ce vaccin. Il est extrêmement rare que de violentes réactions allergiques soient imputables directement à des vaccins. 

Il n’est pas recommandé de prendre des analgésiques comme du paracétamol avant une vaccination contre la COVID-19 pour éviter les effets secondaires. Cela est dû au fait que l’on ignore dans quelle mesure des analgésiques pourraient amoindrir l’efficacité du vaccin. Toutefois, vous pouvez prendre du paracétamol ou d’autres analgésiques si après la vaccination, vous constatez des effets secondaires comme une douleur, de la fièvre, un mal de tête ou une douleur musculaire. 

Même après avoir été vacciné(e), continuez à prendre des précautions. 

Alors qu’un vaccin contre la COVID-19 protégera contre une maladie grave ou un décès, nous ne savons toujours pas dans quelle mesure il vous protégera d’une infection et de la transmission du virus à d’autres personnes. Plus nous laissons le virus se propager, plus le virus aura de chances de muter. 

Continuez à prendre des mesures pour ralentir et finalement interrompre la propagation du virus : 

  • Tenez-vous à au moins un mètre de distance d’autres personnes
  • Portez un masque, en particulier dans un lieu bondé, fermé ou mal ventilé
  • Lavez-vous les mains fréquemment
  • Toussez ou éternuez dans le creux de votre coude
  • Lorsque vous vous tenez avec d’autres dans un lieu intérieur, assurez-vous qu’il est bien ventilé en ouvrant une fenêtre par exemple 

En faisant tout cela, nous sommes tous protégés.

SOURCE: OMS