You are currently viewing « Est-ce que je peux respirer ? » Voilà ce que demandent les enfants à l’école aujourd’hui !

« Est-ce que je peux respirer ? » Voilà ce que demandent les enfants à l’école aujourd’hui !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Photo

Lettre a faire parvenir a votre député avec son courriel:

Trouvez votre député provincial

Trouvez votre député fédéral

Aux députés du Québec

Objet : Le droit de respirer

« Est-ce que je peux respirer ? » Voilà ce que demandent les enfants à l’école aujourd’hui !

Pensez-vous vraiment que l’imposition du port du masque aux enfants à l’école est justifiée ? À l’âge scolaire, les enfants sont en pleine période de croissance et de développement psychologique et tout ce qui entrave ces processus peut avoir des répercussions sur le plan physique, cognitif et affectif pour le reste de leur vie. .

Or, plusieurs effets secondaires indésirables et néfastes du port prolongé du masque chez les enfants sont observés par les professionnels de la santé : troubles de l’humeur et du comportement, troubles attentionnels et aggravation des troubles d’apprentissage, troubles somato-psychiques (céphalées, trouble du sommeil, de l’appétit, douleur, trouble du transit, encoprésie..), risque infectieux lié au port d’un masque souillé, sensation de gêne pour respirer, difficultés à s’exprimer, à se faire entendre et comprendre. Une étude Allemande menée auprès de 25 000 enfants souligne également les effets délétères du port du masque : irritabilité, maux de tête, difficulté à se concentrer, tristesse, réticence à fréquenter l’école, malaise, trouble d’apprentissage, fatigue et somnolence. Une analyse des données hospitalières en France a par ailleurs fait ressortir une augmentation drastique des pneumopathies (hors covid) et des crises d’asthme chez les moins de 15 ans. 

Considérant que les enfants ne sont ni porteurs, ni vecteurs ni malades de la COVID19, nous demandons que cesse le sacrifice des enfants.

À titre de député à l’Assemblée Nationale du Québec, votre responsabilité est de représenter la population et de veiller à la protection des droits de tous les individus, y compris ceux des enfants. Il est de votre responsabilité que soit levée dès maintenant l’imposition du port du masque pour les enfants à l’école à l’intérieur comme à l’extérieur.

Soyez assuré de l’appui de tous ces parents et citoyens qui ont espoir en votre action.

Bien à  vous,

Signature

Références supplémentaires :

Recommandations de l’hôpital pour enfants de Toronto : https://www.sickkids.ca/siteassets/news/news-archive/2020/covid19-recommendations-for-school-reopening-sickkids.pdf

Recherche sur les répercussions de la pandémie sur la santé mentale des enfants de 5-12 ans… https://cihr-irsc.gc.ca/f/52041.html

Impacts traumatiques de la politique sanitaire actuelle sur les enfants : un constat clinique alarmant fait par des professionnels en psychologie, psychanalyse, pédiatrie et pédopsychiatrie : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/impacts-traumatiques-de-la-politique-sanitaire-actuelle-sur-les-enfants-un-constat

Bilan du protocole sanitaire sur la santé des enfants : https://enfance-libertes.fr/bilan/

Témoignages de parents québécois : https://drive.google.com/file/d/1ZRa8lFYjpgLbv8jwwktl5T8jCPPKm4DR/view

La pédiatre Valérie Labbé qui voudrait que les enfants soient défendus, mais souligne l’interdiction de parler imposée aux médecins. https://www.facebook.com/marcandre.paquette.547/posts/10224112536675643

Entrevue avec le Dr Rami Baz, pédiatre : https://www.facebook.com/marcandre.paquette.547/posts/10224112536675643

Médecins Flamands contre le port du masque dans les écoles : https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_septante-medecins-flamands-demandent-l-abolition-du-masque-dans-les-ecoles?id=10579881&fbclid=IwAR2lXs1wUSkTL-pwHcJ-hTbVRuRDernykk_Ai7XgKu_dX5uElQNc2NcK9Sw

Une étude de Stanford publiée récemment souligne non seulement l’innefficacité des masques à la fois en prévention et pour bloquer la transmission des virus, mais elle démontre que le port prolongé du masque a des effets dévastateurs sur la santé : il peut entrainer « de l’hypoxie, de l’hypercapnie, de l’essoufflement, de l’augmentation de l’acidité et de la toxicité, de l’activation de la réaction de peur et de stress, de l’augmentation des hormones de stress, de l’immunosuppression, de la fatigue, des maux de tête, du déclin des performances cognitives, de la prédisposition aux maladies virales et infectieuses, du stress chronique, de l’anxiété et de la dépression. Les conséquences à long terme du port du masque facial peuvent entraîner une détérioration de la santé, le développement et la progression de maladies chroniques et un décès prématuré » https://assets-global.website-files.com/606d3a50c62e44338008303d/607fd1afaab96830b63db9b5_Stanford%20Mask%20Study.pdf