COVID : ISRAËL APPELLE À SE PRÉPARER À UNE 4E DOSE DE VACCIN – SORTIRAPARIS.COM

COVID : ISRAËL APPELLE À SE PRÉPARER À UNE 4E DOSE DE VACCIN – SORTIRAPARIS.COM

  • Post category:Santé
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Par Manon C.
· Mis à jour le 6 septembre 2021 à 11h02 · Publié le 6 septembre 2021 à 11h02
 
Israël continue sa campagne de vaccination. Après avoir abaissé à 12 ans, la semaine passée, l’âge minimum pour recevoir une troisième dose de vaccin, le gouvernement israélien appelle à se préparer à une 4e dose.

Parmi les premiers pays à lancer sa campagne de vaccination dès le mois de décembre 2020, Israël fait, depuis quelques semaines, face à une recrudescence de nouvelles contaminations au Covid. Alors que plus de 5,5 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin, Israël doit en effet fait face à une nouvelle vague épidémique parmi les Israéliens non-vaccinés, mais aussi parmi les personnes vaccinées il y a plus de 6 mois. 

Le 19 août, le ministre de la Santé israélien Nitzan Horowitz annonçait baisser l’âge de la vaccination des 3e doses de vaccin Pfizer à 40 ans, puis à 12 ans, le 30 août dernier. « Aujourd’hui, nous élargissons la possibilité de recevoir le booster, la 3e dose du vaccin, à toute la population, à condition que 5 mois se soient écoulés depuis l’injection de la seconde dose » avait déclaré le directeur général du Ministère de la Santé, Nachman Ash.

Le Président israélien, Naftali Bennett, âgé de 49 ans, avait par ailleurs annoncé que lui-même se ferait injecter une troisième dose de vaccin. « J’appelle toutes les personnes correspondant aux critères du ministère de la Santé à se faire vacciner (…) il ne faut pas parier sur nos vies » avait-t’il déclaré. 

Israël continue sa campagne de vaccination, alors que 2,5 millions d’Israéliens ont déjà reçu une troisième dose, ce lundi 6 septembre, et appelle d’ores et déjà à se préparer à l’administration d’une quatrième dose de vaccin contre le Covid. « Le virus est là et continuera d’être là, nous devons également nous préparer à une quatrième injection. » a déclaré le professeur Salman Zarka au micro de la radio Kan.

Et de poursuivre : « En pensant à cela et au déclin des vaccins et des anticorps, il semble que tous les quelques mois – cela pourrait être une fois par an, tous les cinq ou six mois – nous aurons besoin d’une nouvelle injection. Cela va être notre vie à partir de maintenant. » 

SOURCE: SORTIRAPARIE.COM