You are currently viewing Les députés disent non à la vaccination obligatoire pour les 50 ans et plus – Luxembourg – RTL

Les députés disent non à la vaccination obligatoire pour les 50 ans et plus – Luxembourg – RTL

  • Post category:Santé
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

RTL|Actualisé: 14.07.2022 11:52

Les partis de la majorité et le CSV veulent toutefois porter en procédure législative un projet de loi informel, afin d’être prêt en cas d’urgence.

Jeudi matin à la Chambre, tous les partis et toutes les sensibilités se sont prononcés contre une obligation vaccinale pour les plus de 50 ans. Les partis du gouvernement – DP, LSAP et déi Gréng – ainsi que le CSV pensent toutefois qu’il faut être prêt à une situation d’urgence cet automne, au cas où la situation se tendrait dans les hôpitaux. Par conséquent, un projet de loi informel doit dès maintenant être porté en procédure législative.
Contrairement à ce que recommandent les experts, les partis de la majorité et le CSV sont à présent opposés à une vaccination obligatoire contre le Covid-19. C’était différent au début de l’année. Leur justification est qu’il ne faut pas perdre de vue la proportionnalité d’une telle obligation vaccinale. Et sur ce point, non seulement les arguments médicaux joueraient un rôle, mais aussi les arguments juridiques et socio-politiques. Déi Lénk, l’ADR et les Piraten continuent d’exclure la vaccination obligatoire de la même manière qu’en début d’année, après le premier avis des experts.

Il a aussi été question de la remarque figurant dans l’avis des experts, selon laquelle, dans le secteur de la santé et des soins, les membres du personnel devraient à l’avenir présenter leur statut vaccinal à la direction des établissements. Le CSV considère cette mesure utile aussi au regard d’autres maladies infectieuses, car les personnes vulnérables pourraient ainsi être mieux protégées. Le gouvernement se montre cependant plus réticent sur ce point. Il faudrait encore vérifier juridiquement si une telle mesure peut être mise en oeuvre, avait déjà déclaré mercredi à la Chambre le Premier ministre, Xavier Bettel.

Un certain nombre d’élus ADR et de déi Lénk ont ensuite réclamé une loi « pandémie ». La ministre de la Santé, Paulette Lenert, a souligné qu’il y avait déjà une loi au Luxembourg, qui était très circonstanciée. Le Luxembourg participerait bientôt à une évaluation de l’OCDE, qui compare les expériences de différents pays et tire ensuite des conclusions.

SOURCE: RTL