Le bon docteur Arruda a été démasqué –  Le Journal de Montréal

Le bon docteur Arruda a été démasqué – Le Journal de Montréal

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
PHOTO AGENCE QMI, STEVENS LEBLANC
RICHARD MARTINEAU
 
MISE À JOUR 

 

Hier, Thomas Gerbet de Radio-Canada a publié les résultats d’une enquête sur la course aux masques.

Pourquoi a-t-on manqué de masques au Québec ? Pourquoi avoir attendu si longtemps pour en acheter ?

Pour effectuer son enquête, le journaliste a parcouru plus de 2000 pages de courriels, contrats, procès-verbaux de rencontres, etc.

Le résultat est dévastateur.

PAS DE PRESSE !

Voici des extraits de la chronologie des événements établie par Thomas Gerbet. 

13 janvier : Le nouveau virus apparu en Chine gagne la Thaïlande et l’Organisation mondiale de la Santé demande aux pays de se préparer. 

22 janvier : Le Dr Arruda dit suivre la situation de près. 

25 janvier : Premier cas identifié au Canada.

28 janvier : Pénurie de masques dans des pharmacies québécoises.

29 janvier : Réunion du comité de direction du ministère de la Santé en présence du Dr Arruda. Le sujet du coronavirus n’est pas abordé. 

30 janvier : L’OMS déclare l’état d’urgence de la santé publique internationale.

7 février : L’OMS avertit qu’il y a une pénurie mondiale de masques.

12 février : Réunion du comité de direction du ministère de la Santé en présence du DArruda. Le sujet du coronavirus n’est pas abordé. 

Si vous avez bien suivi, ça fait UN MOIS que l’OMS a dit aux pays de se préparer !

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau sur QUB radio:

 

PAS DE PROBLÈME !

On continue…

15 février : Les équipements sont à un niveau très bas dans les hôpitaux.

18 février : Québec n’a TOUJOURS PAS commandé de masques !

19 février : Comité de gestion du réseau de la santé au ministère. Le coronavirus n’est encore qu’un sujet parmi d’autres. 

27 février : Premier cas au Québec.

28 février : Comme notre Bureau d’enquête le dévoilera en juin, le Dr Arruda est AU MAROC, où il participe à un congrès ! « J’avais dit à mes gens d’attendre que je revienne avant d’avoir notre premier cas de coranovirus [sic] au Québec. Eh bien, ils ne m’ont pas attendu ! », lance-t-il.

Avant d’ajouter : « Le virus est un enjeu important, mais qui prend beaucoup de place dans les médias ».

8 mars : Le Dr Arruda revient du Maroc.

18 mars (DEUX MOIS après que l’OMS ait dit aux pays de se préparer) : Le Dr Arruda demande à la population d’éviter l’usage de masques à des fins préventives.

Pourquoi ? Parce que les masques créent un faux sentiment de sécurité ? Parce qu’avec un masque, on respire toujours le même air ?

Non : parce qu’il manque de masques !

Et il en manque, parce qu’on a dormi au gaz !

On lit cette chronologie, et on est estomaqué. 

Et évidemment, quand on a finalement acheté des masques, ceux-ci étaient hors de prix…

Vous vous souvenez ce que le Dr Arruda a répondu en commission parlementaire quand on lui a demandé s’il avait recommandé aux autorités de renflouer les stocks de matériel de protection du réseau de la santé au début de la crise ?

Il ne s’en souvenait pas !

Ce qui m’amène à la question quiz de la semaine…

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, selon vous, pour notre sécurité ?

Ouvrir les restaurants… ou attendre deux mois pour acheter des masques ?

Ouvrir les musées… ou laisser 1,5 million de tests de dépistage rapide dans un entrepôt ?

Ouvrir les cinémas… ou tarder à prendre la transmission par voie aérienne au sérieux ?

 

SOURCE: Le Journal de Montréal